L'aigle à 2 têtes


Le géant d'Ath qui le représente est très ancien. Il apparaît au tout début du XVIIIe siècle comme géant de la confrérie des tailleurs (Aigle de Saint Jean).  Il est alors monocéphale, comme la plupart des aigles de Catalogne où ce géant est assez fréquent.

Brûlé par les révolutionnaires français le 28 août 1794 (avec les autres géants), il réapparaît dans le cortège de la Ducasse d'Ath en 1806. Sa tête est sculptée par Emmanuel Florent.

En septembre 1854, à l'occasion d'une visite du prince de Brabant, futur Léopold II, on lui rajoute une deuxième tête (par Clément Gilisquet) pour évoquer les armoiries de la ville.

Actuellement, l'Aigle à deux têtes est en tête du cortège de la Ducasse. Sous l'ancien régime, c'était le Cygne des boulangers qui ouvrait la procession (Celui-ci n'est pas réapparu après l'autodafé de 1794).

Le géant est accompagné par la fanfare de Meslin-l'Évêque depuis 1983 (auparavant, c'était celle de Bouvignies).

Un petit enfant est assis au sommet.

Le nombre de porteurs, et leurs danses, a considérablement augmenté : ils étaient deux en 1900, quatre en 1926 (dans le film tourné par le Musée de la Ville wallonne de Liège) et de nos jours une dizaine.


Description

Taille : 3,30 M

Poids : 116 Kg (Sans l'enfant +/- 15Kg)

Matériaux : osier, bois 

Source : Ville d'Ath, Wikipedia
Photo : Sophie Preaux