Le berger David

antoine dauvilleeLe petit berger David est apparenté à la famille des porteurs du géant Goliath.  Le samedi, après les Vêpres, il entame le combat contre Goliath en récitant le Bonimée; un porteur dissimulé dans le panier du géant lui donne la réplique.

Au terme du dialogue, David affronte le géant philistin en lançant une balle qui doit aboutir dans le panier via la lucarne permettant au porteur de se diriger.

crédit photo : YVES BOUCAU (DH)

Le texte du Bonimée

GOLIATH
Pied d'haut, assuré chien,
Que veux-tu me poursuivre,
Une pierre à la main?
Es-tu donc las de vivre?
Jeune sot, petit tamareau,
Tu ne porteras plus
Ton flambeau, ni mon bau.
Ta tête sera foulée;
Tes yeux de lion,
Tes oiseaux cajolés
Assurent mes frions.

DAVID
Ah! blasphème! tu en seras puni:
Un Dieu qui se pique,
Couronné de bonheur,
Ne peut rien souffrir
Contre son sang et son honneur.
Ah! Seigneur! donnez-moi
La force et la puissance!
De mon bras
Que j'en tire la vengeance!
 

GOLIATH
Quand Dieu tendrait son arc,
Et moi desur la terre,
Te livré-jou la guerre?
Non pas à toi, petit objet.
Quand tu saurais un Dieu,
Avec autant de pages,
Oserais-tu me combattre?
Avec tant d'avantages?

DAVID
Approche seulement,
Ennemi des Hébreux,
Le mutin affronté;
Tu jases contre Dieu!
L'avantage est pour moi:
J'ai pour escorte,
Un Dieu toujours vainqueur,
Sa main justement forte.

(Lançant sa fronde)
Il en a le vilain!
Il est mis en ce lieu;
Il a sentu la main de Dieu!

GOLIATH
Je n'sus nieu co mort!

Ils ont réussis en... 

Année Les Bergers David Resulat Le Bonimée
2017 Timoté Pierot
Gosée Christophe
2016 Yolan Sauvage Réussi Gosée Christophe
2015 Yolan Sauvage Raté Cloquette Jean-Claude
2014 Thomas Lequeu Réussi
Cloquette Jean-Claude
2013 Killian Masure Raté Cloquette Jean-Claude
2012 Killian Masure Réussi
Cloquette Jean-Claude
2011 Antoine Dauvillée Raté Cloquette Jean-Claude
2010 Delitte Mathis Raté Cloquette Jean-Claude
2009 Depotre Noat Raté Cloquette Jean-Claude
2008 Meneghello  Goran Raté Cloquette Jean-Claude
2007 Gosée Pierre Réussi Cloquette Jean-Claude
2006 Baudelet Maisson Raté Cloquette Jean-Claude
2005 Baudelet Maisson Réussi Cloquette Jean-Claude
2004 Deriemacker Florian Réussi Cloquette Jean-Claude
2003 Deriemacker Florian Raté Cloquette Jean-Claude
2002 Longeval Simon Raté Cloquette Jean-Claude
2001 Longeval Simon Réussi Mary André
2000 Longeval Simon Réussi Mary André
1999 Dupuis Pierre Réussi Cloquette Jean-Claude
1998 Dupuis Pierre Réussi Cloquette Jean-Claude
1997 Dupuis Pierre Réussi Cloquette Jean-Claude
1996 Dupuis Xavier Raté Cloquette Jean-Claude
1995 Dupuis Xavier Réussi Cloquette Jean-Claude
1994 Mary Loïc Réussi Mary André
1993 Mary Loïc Raté Mary André
1992 Plateau Thibaut Raté Mary André
1991 Plateau Thibaut Réussi Mary André
1990 Plateau Nathan Raté Mary André
1989 Plateau Nathan Réussi Mary André
1988 Sauvage Geoffrey Réussi Mary André
1987 Sauvage Geoffrey Réussi Mary André
1986 Sauvage Geoffrey Raté  Mary André
1985 Mary Michael inconnu Mary André
1984 Mary Michael inconnu Mary André
1983 Duquesne Xavier inconnu Mary André
1982 Duquesne Xavier inconnu Mary André
1981 Sauvage Fabrice inconnu Mary André
1980 Sauvage Fabrice inconnu Mary André
1979 Sauvage Fabrice inconnu Mary André
1978 Liegois Olivier inconnu Mary André
1977 Kresevic Eddy inconnu Mary André
1949 Gaston Monnier Raté Inconnu
1948 Gaston Monnier Raté Inconnu
1947 Gaston Monnier Raté Inconnu
1946 Gaston Monnier Raté Inconnu
1945 Liliose Monnier Inconnu Inconnu

Source : Jean Claude Cloquette / 

Les bergers David depuis 1965

 

 


1945

Liliose Monnier

1946-49

Gaston Monnier

1965-67

Serge MARY

1968-69

Stéphane MONNIER

1970-75

Jean-Luc BOURLART

1976-77

Eddy KRESEVIC

 

1978

Olivier LIEGEOIS

 

1979-80-81

Fabrice SAUVAGE

 

1982-83

Xavier DUQUESNE

 

1984-85

Michaël MARY

 

1986-87-88

Geoffrey SAUVAGE

 

1989-90

Nathan PLATEAU

1991-92

Thibaut PLATEAU

1993-94

Loïc MARY

 

1995-96

Xavier DUPUIS

 

1997-98-99

Pierre DUPUIS

 

2000-01-02

Simon LONGEVAL

 

2003-04

Florian DERIEMACKER

 

2005-06

Maisson BAUDELET

 

2007

Pierre GOSEE

 

2008

Goran MENEGHELLO

2009

Noa DEPOTRE

2010

Mathis DELITTE

2011

Antoine DAUVILLEE

Credit photo : YVES BOUCAU (DH)

2012 - 2013

Killian MASURE

 killian masure

2014

Thomas LEQUEUE

2015 - 2016

Yolan SAUVAGE

 

2017

Timoté Pierot

 

 

Source : Ville d'Ath, Wikipedia

La Barque des Pêcheurs napolitains

Créée en 1853 et 1854 par la Société royale Chorale "Les Matelots de la Dendre", l’embarcation est définitivement intégrée au cortège en 1865. La barque est ensuite reprise par une société de fantaisie, "Les Pêcheurs napolitains" avant d’être animée par les "Braves de la Dendre" à la fin du XIXe siècle.

A partir de 1873 (au moins), la barque représente un sauvage fort pittoresque qui aurait été embarqué sur l’île légendaire de Gavatao. La face noircie et emplumé, il est maintenu enchaîné par deux marins. Il vocifère et martèle de sa massue l’avant du char. Autrefois, il faisait semblant de dévorer des lapins.

Les décors du char ont été refaits au début du XXe siècle par le peintre Jean Bourgeois. Il est le fils du peintre-décorateur Alexandre Bourgeois (1847-1914) qui a aussi refait le char de la Ville.

 

Source : Ville d'Ath, Wikipedia
Photo : Ville d'Ath

Le Cheval Bayard

Le cheval Bayard est un géant du cortège de la Ducasse d'Ath, issu du cycle de Charlemagne.  Introduit dans la procession en 1462, il disparaît au cours du premier quart du XVIe siècle.  Le destrier, chevauché par les Quatre fils Aymon, est réintroduit en 1948 dans le défilé, grâce à une société de gymnastique locale, et fut recréé par le sculpteur et archéologue René Sansen.

Seize porteurs le font danser au son de la fanfare de Huissignies depuis 1958.  Avant cette date, la fanfare utilisée était celle de Rebaix.

 

 


Description

Le Cheval Bayard pèse au total plus de 700 kg (avec les enfants et le matériel de sonorisation pour les hennissements)

Hauteur : 6,30 m.

Tour : 15,20 mètres

Cubage : 72 mètres cubes

Nombre de porteurs : 16 (au total 36 porteurs en 2 équipes + 4 réserves)

Tête surmontée d'un plumet vert, corps recouvert de velours brun, jupe noire avec liseré doré.

Six écus représentant les armes de la ville, celles du châtelain et des confréries (archers, arbalétriers, canonniers), la queue et la crinière sont blanches.

Une riche décoration avec drapelets festonnés (représentation de fleurs de lys et de briquets de Bourgogne) vient compléter le harnachement du destrier magique.

Bayard porte un collier de l'ordre de la Toison d'Or.

Source : Ville d'Ath, Wikipedia
Photo : Ville d'Ath

Goliath et sa femme

Mr et mme GoliathLa première mention de la présence de Goliath dans la procession est une dépense effectuée par l’église Saint-Julien pour frais de réparation en 1481. A cette époque, Goliath est la figure de la confrérie des arbalétriers dédiée à Saint-Roch.

Après de longues années de célibat forcé, Goliath se voit pourvu d'une femme par le Conseil de Ville en 1715.  A partir de 1717, le couple sort le samedi avec les canonniers-arquebusiers comme gardes d’honneur. 

Ils accompagnent les autorités civiles aux vêpres à l’invitation du clergé. 

Au moins depuis 1842, les vêpres sont suivies de la représentation du combat entre Goliath et David.

Comme les autres géants, Goliath et Mme Goliath seront brûlés sur la place publique en 1794.

En 1806, le sculpteur Emmannuel Florent fait revivre les visages du couple emblématique.

Fier guerrier, une épée au côté et une masse en main, Goliath porte la cuirasse. Il est coiffé d’un casque avec cimier.  Les manchettes et la ceinture de son costume sont violets. Outre son épouse, il est accompagné du berger David.

madame goliathEn jeune mariée, Madame Goliath porte un bouquet de fleurs et une bague.  Sa parure est complétée par quelques fleurs et rubans.

Ce n'est qu'à deux endroits bien précis de la ville (les ponts du Gâdre et du Moulin) que Goliath et son épouse dansent puis s’embrassent sur un air d’origine inconnue harmonisé par le musicien Léon Jouret (1828-1905). 

Ils sont accompagnés par la fanfare Saint-Martin.

Source : Ville d'Ath, Wikipedia
Photo : Sophie Preaux

Mademoiselle Victoire

Elle a été créée en 1793, à l'initiative du bourgmestre de l'époque, pour célébrer une victoire des Autrichiens sur les Français. Son existence fut éphémère, elle ne participa qu'à une seule Ducasse avant d'être détruite en 1794 avec les autres géants.

Elle fut recréée en 1860, sous le nom "La Ville d'Ath" avant de (re)devenir Melle Victoire. La tête est l'œuvre d'Ernest Ouverleaux, d'après un dessin d'Henri Hanneton, directeur de l'Académie de dessin d'Ath. La presse catholique, "bien-pensante", de l'époque fut particulièrement virulente sur le soutien-gorge de Melle Victoire.

Elle symbolise la Ville d'Ath dont elle porte les couleurs : violet, blanc et jaune.

C'est la royale fanfare de Lorette, fondée en 1851, qui la fait danser. Ses valses sont particulièrement spectaculaires et appréciées du public.

 


Description

Taille : 4,07M

Poids : 135 Kg

Couronne dorée, cheveux noirs crêpés, manteau mauve bordé d'une bande mauve, jaune et blanche (couleurs de la ville), blouse blanche avec ceinture mauve, aigles bicéphales mauves sur la basque de la blouse, soutien-gorge argenté avec représentation des armes de la ville, sceptre et couronne dans la main droite cerclant un plat jaune doré avec, peintes en noir, les armes de la ville, la jupe est jaune avec en dessous, un jupon blanc.

Source : Ville d'Ath, Wikipedia
Photo : Sophie Preaux